alternative bretonne

pour un mouvement unitaire de l'emsav, pour une democratie bretonne et européenne


    Bruz : le Parti Breton appelle les responsables académiques à respecter le droit des parents et des enfants pour l’enseignement bilingue en Bretagne

    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 105
    Date d'inscription : 02/06/2009
    Age : 43
    Localisation : lannuon

    Bruz : le Parti Breton appelle les responsables académiques à respecter le droit des parents et des enfants pour l’enseignement bilingue en Bretagne Empty Bruz : le Parti Breton appelle les responsables académiques à respecter le droit des parents et des enfants pour l’enseignement bilingue en Bretagne

    Message  Admin le Jeu 24 Sep - 14:12

    Le Parti Breton apporte son soutien aux parents des 49 élèves de l’école maternelle Jacques-Prévert, à Bruz. L’ouverture d’une seconde classe bilingue français-breton est urgente et indispensable. La réponse donnée aux parents par Jean-Charles Huchet, Inspecteur d’académie, est particulièrement choquante. Il déclare : « Je ne trouve même pas de vacataire à recruter. Notre département n’est pas un département « brittophone ». C’est une langue artificielle » (le Mensuel de Rennes, 16/09/2009).
    Cela fait maintenant plus de trente ans, avec la création des écoles Diwan, - soit une génération -, que l’Education Nationale est sollicitée pour la formation d’enseignants en langue bretonne. Tous les ans c’est la même chose. Les responsables de l’Education Nationale nous font toujours le coup des larmes de crocodiles. Il n’y aurait pas suffisamment d’enseignants formés. Et maintenant, le mépris affiché : « c’est une langue »artificielle« , le département n’est pas »brittophone« ». Voilà donc la nouvelle idéologie des responsables académiques. Le breton devrait être cantonné aux réserves brittophones de l’Ouest de la Bretagne. Sauf que l’on retrouve les mêmes obstructions de l’Education Nationale contre l’enseignement bilingue sur tout le territoire de Bretagne. La demande est forte, en dépit de tous les obstacles que rencontrent les parents d’élèves. Cette demande - elle - n’est pas « artificielle », ni à Bruz, ni ailleurs !

    Les citoyens bretons ne demandent pas à l’Inspecteur d’académie, en tant que fonctionnaire d’Etat, de donner son avis sur la langue bretonne, mais d’appliquer la loi ! Le bon fonctionnement des classes bilingues breton/français est un droit qui doit s’appliquer de manière équivalente sur les cinq départements bretons.

    Les Bretonnes et les Bretons doivent en tirer les conséquences politiques. La compétence éducative, et tout particulièrement, la gestion des filières bilingues, doit être transférée à la Bretagne. Le Parti Breton note également l’échec de l’équipe actuelle du Conseil Régional de la Bretagne administrative à traduire dans les faits son plan de développement du breton voté en toute solennité en 2004. Le Conseil Régional est-il donc dans l’impossibilité d’exercer son pouvoir politique pour faire respecter la loi française concernant l’enseignement bilingue en Bretagne ?

    Le Parti Breton se tient au côté des parents d’élèves de Bruz pour leur juste combat pour le respect des droits de leurs enfants.

    Pour la Fédération d’Ille-et-Vilaine du Parti Breton, le secrétaire, Sébastien Girard, Conseiller municipal de Saint-Jacques de la Lande

      La date/heure actuelle est Dim 20 Oct - 13:37